• Karine

Push Button

Egalement appelés Push, vous les apercevrez en bordure de routes fréquentées, en périphérie des villes la plupart du temps.

Les locaux les reconnaissent facilement, les étrangers moins car bien souvent, n’apparaissent que le nom et un soit un cœur, soit le mot Love.


Il est d’usage de conserver la confidentialité des visiteurs, c’est pour cela que soit on construit un mur soit on plante une haie épaisse que l’on garde à une certaine hauteur, tout autour du bâtiment. Il y a également une voie d’entrée et une voie de sortie pour les voitures.


Ouvert 24h/24, 365j/365, les tarifs sont variables et dépendent de chaque propriétaire ainsi que du temps passé (2 ou 3 heures ou la nuit). Certains push buttons ont des équipements particuliers dans les chambres ou une capacité par chambre supérieure à la normale, les tarifs sont en fonction…

Côté équipement, il y a un parking couvert et fermé, une chambre adjacente à la place de parking et une salle de bains complète pour chaque chambre.

Attention, n’étant pas un hôtel normal, il n’y a pas toutes les facilités (comme un placard par exemple).


Concrètement, comment cela se passe-t-il ?

Vous arrivez en voiture et vous la garez dans le parking ouvert de votre choix. Vous fermez la porte du parking en appuyant sur un bouton (d’où le nom, en anglais : « push the button ») puis à travers une fente dans la porte allant à la chambre, vous glissez l’argent pour le temps désiré. Un salarié prend le paiement en espèces et déverrouille la porte. Lorsque vous entrerez dans la chambre, le salarié aura disparu !


Pourquoi ces push buttons ?

Ces « love » motels permettent aux couples soit illégitime soit légitime mais sans intimité propre (chacun vit chez ses parents par exemple) d’avoir un endroit pour se retrouver avec le confort nécessaire le temps d’un moment.

Ces hôtels fleurissent du fait de la demande et pour le côté confidentiel préservé. En effet, les Panaméens sont des latino-américains au sang chaud (caliente caliente) et il est commun d’avoir un voire plusieurs novios ou novias (petit(e)s ami(e)s) mais il faut rester discret dans la relation, surtout illégitime, et encore plus dans un village. Le fait d’avoir un parking fermé permet de garder ce côté confidentiel : personne ne vous voit, ni votre voiture, donc vous n’êtes pas là !




Mots-clés :

0 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout