• Karine

Luis à Las Tablas

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Luis et j’ai grandi à Guararé, province de Los Santos. Je suis fils unique mais issu d’une grande famille. J’ai étudié les arts plastiques, fus enseignant dans des écoles de la province d’Azuero et aujourd’hui, je me dédie à tout ce qui touche à la restauration d’images et à la décoration lors d’événements.


Pourquoi êtes-vous là aujourd’hui ?

J’essaie de faire découvrir le Panama de ma province, le Panama que je connais.

Mon père a hérité d’une maison familiale vieille de 100 ans, une maison de quincha, et comme je suis son seul fils, il m’a demandé ce que je voulais en faire. Sans aucune hésitation, je lui ai dit de la garder alors que la plupart des gens les détruisent. Petit à petit nous l’avons restaurée, arrangée, meublée avec des meubles et des accessoires d’autrefois. Personne n’y vit, mais nous la faisons visiter avec plaisir.

Dedans, vous trouverez de vieux coffres (baúl) où l’on rangeait les vêtements, vous verrez des fenêtres-volets, dans la cuisine vous serez fascinés par le foyer (fogón) où l’on cuisinait avec les ustensiles d’antan, des jarres (tinajas) en terre cuite pour conserver l’eau fraiche avec les verres en calabazo (voir post le calebassier).

Le sol est pavé comme avant, et le plafond est inexistant : vue directe sur le toit avec la structure en bois et les tuiles en terre cuite.

La terrasse repose sur des poteaux en bois, coupé avec la lune pour conserver leur dureté d’une part, et pour éviter que les insectes y logent ou le mangent d’autre part. Des chaises faites en bois et peau de vache non traitée vous attendent pour vous reposer, de nombreux objets du quotidien d’autrefois comme la pierre à moudre le grain, celle à aiguiser le machete ou encore la gourde d’avant que l’on portait sur le dos pour aller au travail des champs vous permettent de remonter le temps et de vous imaginer à cette époque.

Cette maison a été construite en 1920 ; en 2021, afin de célébrer les 100 ans de la maison, trois semaines avant le début de la pandémie au Panama, nous avons réuni la famille et agrandi un tout petit peu la maison, de façon traditionnelle, comme cela aurait été fait il y a 100 ans de cela, en faisant une junta de embarre.

La maison est entourée d’un grand jardin avec beaucoup d’arbres fruitiers. Si vous venez nous voir et qu’il y a des fruits, servez-vous avec plaisir : prune, brugnon panaméen, goyave, citron, banane, mangue…


Quels sont vos projets ?

Continuez à restaurer la maison et la faire visiter ou organiser des événements sur place pour conserver et ne pas oublier nos traditions, comment vivaient nos ancêtres, d’où nous venons.


Une invitation au Panama ?

Panama est un pays magnifique, méconnu, avec beaucoup de traditions, richesse culturelle et lieux cachés à découvrir.

Nous vous accueillons avec plaisir chez nous, n’hésitez pas à changer votre itinéraire pour nous rencontrer et participer à cette découverte et à la conservation de notre cher patrimoine.

Venez au Panama ! Nous parlons espagnol et espagnol :-)


Psittt : pensez à contacter JL Tours via le site www.aypapaaa.com pour vous organiser une excursion au départ de votre hôtel de plage au Panama ou un circuit incluant cette maison d’autrefois ;-)




12 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout