• Karine

La Vallée d'Anton / El Valle

Où me trouver ?

Je suis un village niché dans le cratère du volcan endormi de El Valle, dans la province de Coclé. Le cratère du volcan est l'un des plus grands habités au monde avec un diamètre de 6km, il accueille environ 7 000 habitants.

Situé à 600m d'altitude et étant entouré de sommets atteignant pour certains les 1 000m (les bords du volcan), je suis très prisé des Panaméens et des étrangers pour mon micro-climat printanier. Les températures moyennes annuelles oscillent entre 20ºC la nuit et 28ºC le jour.

Je suis également situé sur les terres des indigènes Guaymi, dont beaucoup vivent et travaillent toujours dans le village.

Comment venir me voir ?

Situé à 125km de la capitale Panama City et à 50km des plages de Playa Blanca et Farallon, la route est le moyen d'accès le plus commun mais l'hélicoptère est aussi une option pour atterrir directement dans le cratère.

Par route, depuis Panama City, après San Carlos, il faut prendre sur la droite au panneau indiquant "El Valle de Anton". Depuis les plages, il y a 2 options. La plus facile est en partant en direction de la capitale puis au même carrefour que précédemment, tourner à gauche au panneau (comme points de repère, il y a une passerelle piétonne et une station service Delta). L'autre option depuis les plages est de partir en direction du Costa Rica et au 2e village (Rio Hato en premier puis Anton), il faudra tourner à droite. De ce côté, il n'y a aucun panneau indiquant le chemin et la route est en moins bon état.

Qu’allez-vous trouver sur place ?

Principalement un village plat, étalé sur l'ensemble du cratère qui était aussi le lac du volcan.

Beaucoup d'attractions naturelles comme des cascades et des rivières, la faune avec des paresseux et des oiseaux, la flore, de l'agriculture grâce au sol riche en sédiments, des thermes grâce aux restes d'activités du volcan.

Une population accueillante, entre les Guaymi, les citadins venus en week end et les étrangers vivant ici. Les locaux vivent du tourisme, de l'artisanat, de l'agriculture ou sont employés par les riches propriétaires. Beaucoup se déplacent à vélo.

Que faire sur mon territoire ?

Plusieurs sites touristiques privés en relation avec la nature ont été aménagés. Parmi eux, vous pouvez visiter :

  • les cascades de las Mozas et de El Macho : il faut payer un droit d'entrée pour pouvoir vous garer et profiter des lieux. La baignade n'est pas possible dans la cascade El Macho (Chorro El Macho) ;

  • le refuge animalier du Níspero : propriété privée qui recueille des animaux sauvages dans des situations différentes : blessés, confisqués par les autorités car en captivité illégale, domestiqués mais sans maître pour diverses raisons (par exemple, le propriétaire des 2 jaguars femelles est décédé et la famille ne pouvait /souhaitait pas s'en occuper) ;

  • le jardin des orchidées (APROVACA) : une association locale qui cultive et conserve les orchidées endémiques de la région en voie de disparition, entre autres. Plus de 150 espèces sont présentes. Possibilité de faire du volontariat pour les amoureux des orchidées (contacter JL Tours via le site www.aypapaaa.com) ;

  • la ferme aux papillons (Mariposario ou Butterfly Haven) : cette propriété privée a pour objectif l'élevage des papillons. Un film de présentation, un tour dans la serre et une explication des différentes étapes du cycle de vie des papillons sont proposés. Fermée le mardi ;

  • le serpentarium : le responsable Mario Urriola est biologiste, spécialiste des serpents et souhaite sensibiliser la population et les visiteurs du centre aux serpents et à leur importance sur la terre ;

  • les arbres au tronc carré : curiosité locale, ces arbres n'ont pas un tronc circulaire comme la majorité. Le site se situe dans la propriété de l'hôtel Campestre ;

  • les piétroglyphes : une grande roche porte des peintures rupestres précolombiennes, à ce jour indéchiffrées.


D'autres activités sont possibles :

  • faire de la tyrolienne : dans la forêt tropicale, 2 niveaux (débutant et confirmé). Sur le site de Chorro El Macho ;

  • partir en randonnée : les sommets encerclant le cratère permettent de faire de nombreuses randonnées, avec des niveaux de difficulté différents. Faites-vous accompagner d'un guide car tous les sentiers ne sont pas balisés ni entretenus comme nous en avons l'habitude (en projet à l'heure de rédaction de ce post) et l'environnement tropical n'est pas l'environnement de nos forêts, montagnes ou campagnes. Les plus célèbres randonnées sont celles de l'Indienne Endormie (India Dormida) et du Mont Gaïtal (Cerro Gaïtal). Des randonnées nocturnes sont possibles (contacter JL Tours via le site www.aypapaaa.com) ;

  • découvrir les marchés locaux : tous les jours, le marché aux fruits et légumes avec des produits frais et cultivés localement ; le marché aux plantes du vendredi au dimanche avec de nombreuses plantes et fleurs tropicales mais aussi, grâce au climat tempéré, des plantes et fleurs de chez nous ; le marché artisanal, tous les jours également, mais avec plus de commerçants ouverts le week end, et où vous pourrez acheter de nombreux souvenirs conçus localement ;

  • vous promener à pied, en vélo, à cheval ou en voiture dans le village pour voir les différentes propriétés existantes des citadins et étrangers aisés ;

  • vous relaxer dans les bains thermaux : eaux chaudes riches en soufre, elles assainissent les voies respiratoires. Possibilité de se faire un masque d'argile sur le visage (ou sur le corps en achetant un petit pot). Il est préférable d'y aller le matin, à l'ouverture, pour éviter la foule ;

  • visiter le musée du village : diverses collections, de l'art précolombien à aujourd'hui, sont présentes dans ce musée ;

  • centre touristique du village : récemment ouvert, ce centre souhaite informer les visiteurs sur des thèmes comme la géologie (en relation avec le volcan), la culture (les différentes populations) et la biodiversité locale. Situé dans le centre commercial Paseo El Valle ;

  • le signe "El Valle" : pour les photos souvenirs.


De nombreux petits commerces sont présents, tout comme des bars et restaurants, tenus par des Panaméens ou des étrangers. Vous souhaitez manger local, typique ? la fonda Nella, en face du marché, à gauche de la supérette.


Carte du village de la Vallée d'Anton


Psittt : pensez à contacter JL Tours via le site www.aypapaaa.com pour vous organiser une excursion au village de la Vallée d'Anton ou un circuit l'incluant ! ;-)



37 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout