• Karine

Isla iguana / ile aux iguanes

Mis à jour : mai 6


Où me trouver ? je suis au Panama, dans le Pacifique, au large de la péninsule d’Azuero, province de Los Santos, face au petit village de Pedasi. Voici ma localisation exacte :

Quelle est ma taille ? je suis toute petite : seulement 52 hectares !

De quoi suis-je faite ? de roche volcanique (basalte), de corail et de végétation tropicale.

Suis-je habitée ? oui, par des animaux uniquement ! Frégates, iguanes, bernard-l’hermite et crabes parmi les plus fréquemment vus.



Comment venir me voir ?

De Panama City, sur la journée, c’est un peu loin. Mieux vaut déjà être dans la péninsule d’Azuero ou les environs. Passez la ville de Las Tablas, conduisez jusqu’au village de Pedasi en bout de péninsule et à la station-service en entrant dans le village, tournez à gauche. Les pêcheurs vous attendent sur la plage au bout de cette route, plage nommée « El Arenal ».

En haute saison, il est préférable d’arriver en début de matinée (vers 9 – 10h00) pour avoir un bateau disponible. N’hésitez pas à demander à JL Tours, via le site internet www.aypapaaa.com de vous réserver un bateau, cela vous garantira d’en avoir un avec un capitaine de confiance et professionnel !

La traversée dure de 20 à 30 mn, selon l’état de la mer. Durant l’été panaméen (décembre à mars-avril), sachez qu’il y a plus de vagues :-)

Il est demandé par les autorités de quitter l’ile maximum à 16h00.



Qu’allez-vous trouver sur place ?

  • 2 plages, opposées l’une à l’autre et reliées par 2 sentiers (un plus court et plus praticable que l’autre). La plage d’accès des bateaux est la plus grande et la plus calme pour la baignade et le masque et tuba, elle fait face au continent ; c’est la plage « El Cirial ». L’autre est plus petite, face à l’océan, donc plus mouvementée au niveau des eaux et avec plus de rochers ; c’est la plage « El Faro » ;

  • de la végétation telle que palmiers, cactus, arbustes, arbres et plantes tropicales ;

  • une grande population d’iguanes et de bernard-l’hermite, des frégates et autres oiseaux, des crabes et d’autres petits animaux ;

  • un bohio : un espace couvert pour s’abriter lors d’averses et/ou orages ;

  • des installations sommaires pour se changer ;

  • une maison pour les gardiens de l’ile : personnel du Ministère de l’Environnement et autorités ;

  • un centre d’informations sur l’ile.

Il y a des toilettes mais je ne vous les conseille pas…



Que faire sur mon territoire ?

La plupart des gens vient pour passer la journée en famille ou entre amis, pour la beauté de la plage : sable blanc, cocotiers, eaux transparentes…

Mais on vient aussi pour faire du masque et tuba : corail et poissons sont au rendez-vous, la mer est calme sur la plage principale.

Les passionnés et les curieux pourront observer à loisirs les frégates, les iguanes et les bernard-l’hermite qui abondent sur l’ile.

En saison, les baleines à bosse viennent se reproduire ou mettre bas dans les eaux autour de l’ile (voir post publié le 14/05). Parfois, le bateau croise des dauphins et des raies qui sautent dans la mer.


A noter :

  • si vous voulez observer les poissons, il est recommandé de venir à marée haute pour bien en profiter ;

  • la capacité maximum est de 7 personnes dans le bateau, capitaine inclus ;

  • emportez crème solaire ecofriendly, parasol, chapeau, etc pour vous protéger du soleil sur la plage ;

  • emportez également boissons et repas car il n’y a rien en vente sur l’ile ; attention : l’alcool est interdit !

  • Pensez à vos masque et tuba pour le snorkeling, il y en a en location sur place au cas où vous auriez oublié ;

  • avant de monter dans le bateau pour aller sur l’ile, n’oubliez pas d’aller aux toilettes ;

  • prenez vos numéros de passeport car c’est demandé avant de monter dans le bateau, par les Autorités Maritimes ;

  • prévoyez un sac poubelle pour emporter vos déchets avec vous en quittant l’ile ;

  • sur la plage sur le continent, il y a des robinets pour se rincer les pieds moyennant une petite participation financière.

Important :

Lors de vos observations de poissons, afin de ne pas abimer (ou pire) le corail, veillez à ne pas vous asseoir ou vous tenir debout sur les coraux au risque de les endommager. Quelques idées pour protéger mon environnement fragile : vous éloigner là où il n’y a plus de corail, nager, faire la planche ou bien revenir vers la plage.



Autres informations intéressantes :

Ma beauté, localisation et abondance d’animaux ont attiré la spéculation immobilière. Pour éviter un désastre écologique, les habitants de Pedasi et les pêcheurs s’unirent pour faire front et lutter contre, je fus ainsi déclarée Réserve Naturelle par le Ministère de l’Environnement en 1981. En 1992, la réserve fut agrandie protégeant ainsi la mer de la pêche industrielle. Les pêcheurs locaux peuvent ainsi vivre de la pêche traditionnelle même si beaucoup, aujourd’hui, se sont reconvertis dans le tourisme.


J’accueille de nombreux scientifiques qui viennent étudier le corail et les oiseaux marins. Ont été répertoriées 14 espèces de corail qui aurait entre 3 800 et 5 600 ans. La couleur blanche de mes plages vient justement du corail mort, réduit en poudre…

Je suis un refuge idéal pour les frégates : environ 5 000 oiseaux ont été recensés, la plus grande population du golfe de Panama. Elles viennent pondre et élever leurs petits.


Vous pourrez apercevoir des milliers de bernard-l’hermite sur ma plage principale ! Si vous déjeunez là-bas, vous les verrez accourir vers vous. Il y en a de toutes les tailles et ils sont habitués aux humains. Même en les prenant avec précaution, certains arriveront à vous pincer!

Et vous verrez de nombreux iguanes, plus timides, noirs principalement. Ils vous rendront également visite lors du déjeuner si vous êtes sur la plage.


Pendant la IIe Guerre Mondiale, j’ai été le théâtre d’essais de l’armée américaine. On trouve donc, de temps en temps, des obus non explosés, qui avaient été ensevelis… Attention, dans ce cas, vous ne pouvez pas me rendre visite car l’accès à l’ile est interdit ! Vous noterez d’ailleurs, sur le sentier qui relie les 2 plages, des « trous » d’eau : ils ont été causés par des explosions !



Psittt : pensez à contacter JL Tours via le site www.aypapaaa.com pour vous organiser une excursion au départ de votre hôtel de plage au Panama ou un circuit incluant l'ile aux iguanes ;-)



2 vues0 commentaire