• Karine

Cereza criolla

Dernière mise à jour : 23 août 2021

Au Panama, on mange aussi des cerises! Vous nous trouverez peut-être dans les jardins, dans la nature mais difficilement sur les étals des marchés ou des supermarchés (ceux importés, oui).


Mon nom commun : acerola, cereza, manzanita ou semeruco

Mon nom scientifique : Malpighia emarginata DC

J’appartiens à la famille des Malpighiaceae

Mon arbre donne des fruits en saison des pluies, 2 fois par an en général, en juin et début novembre (au Panama).


Où me trouver ?

Au Panama, on me trouve dans différentes régions à l’état sauvage ou dans les jardins.

Les cerises de Taboga furent très célèbres pendant un temps, il doit rester quelques arbres par-ci par-là sur l’ile J

Au Brésil, on me cultive et on m’utilise pour mes propriétés médicinales.

Je ne suis pas très exigeante avec le sol : je pousse aussi bien dans des sols sableux, des sols argileux, des sols de pierre ou avec des sédiments d’origine marine !


Qui suis-je ?

Originaire d’Amérique Centrale et des Antilles, on me trouve dans des zones tropicales humides jusqu’en Amazonie.

Je produis mes fruits en saison des pluies, juste après mes fleurs, et selon les pluies et les sols, je donne des fruits 2 fois par an ou plus.

Au Brésil, on me connait sous le nom de « acerola » mais au Panama, je suis la « cereza » ou « cereza criolla » (cerise du Panama).


A quoi est-ce que je ressemble et quel goût ai-je ?

Mon arbre est composé d’un tronc fin dès la base. Il peut atteindre les 5 mètres de hauteur selon comment on me taille. De petites branches dures et fines croissent le long de mon tronc. A l’état sauvage, j’ai de grandes épines bien affilées pour me protéger des intrus qui veulent faire de moi leur repas, par contre lorsqu’on me cultive, ces épines disparaissent.

Mon écorce est marron clair – vert mais parfois on me voit marron foncé.

Mes feuilles sont lisses, d’un vert plus ou moins foncé selon l’état de maturité.

Mes fruits sont verts puis rouges lorsqu’ils murissent, ils sont juteux et doux quand ils sont mûrs, mais craquants et acidulés quand ils sont verts. Ils gardent généralement une saveur aigre-douce acidulée. Ils mesurent environ 1 à 2 cm de diamètre et ont la peau lisse.

Mon noyau est en forme d’étoile, il est comme « collé » à la chair et se casse facilement en plusieurs morceaux en perdant les branches de l’étoile.

Les cerises européennes sont plus grandes, plus charnues et plus sucrées, avec un noyau rond qui se sépare facilement de la chair.


Prenez soin de moi car je suis délicate et je m’abime facilement et rapidement !


A quoi je sers ?

Quand je suis dans les jardins ou à l’état sauvage, les gens me dégustent fraichement cueillis sur l’arbre ou bien en jus ou en confiture / gelée, en batido ou en dessert.

Karine a justement fait un clafoutis…


Certains ne me laissent pas pousser et je sers dans ce cas à la décoration de la maison, un peu comme un bonsaï.


Au Brésil, on me cultive car j’ai de nombreuses propriétés médicinales !


Quelles sont mes propriétés médicinales ?

Je suis très riche en vitamine C, de 20 à 30 fois plus que l’orange! Dans 100gr d’orange, il y a 53mg de vitamine C alors que dans 100gr de mon fruit, il y en a 1677mg ! En fait, je suis sur la 3e marche du podium au niveau mondial en teneur en vitamine C.

Je contiens également du carotène, de la vitamine A (3 fois plus que l’orange), B6, B1 et des minéraux essentiels (fer, calcium, phosphore, potassium, magnésium).


Dans la médecine traditionnelle, on m’utilise pour augmenter le niveau d’énergie suite à, par exemple, des fatigues passagères, un manque de vitalité, une baisse d’énergie passagère plus ou moins importante… J’aide aussi pour traiter la diarrhée et des problèmes hépatiques.

Certaines entreprises m’utilisent pour contrôler le poids et contre le diabète.


Sources : https://www.laestrella.com.pa / STRI / population panaméenne



4 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Piro