• Karine

Baleines à bosse

Mis à jour : mai 16

Classe : mammifères

Ordre : cétacés

Sous-ordre : mysticètes ou cétacés à fanons

Famille : baleinoptéridés (= avec un aileron dorsal)

Espèce : megaptera novaeangliae

Autres noms : mégaptère, jubarte


Qu’est-ce qu’une baleine ?

C’est un énorme poisson classé dans la catégorie des mammifères marins. Pourquoi un mammifère ? Pour 4 raisons :

  • il a le sang chaud,

  • ses appareils digestif et respiratoire sont proches de ceux des mammifères,

  • son mode de reproduction est similaire à celui des mammifères.


Que dire de la baleine à bosse ?

De la même famille que le rorqual ou baleine bleue, la plus grande baleine existante, la baleine à bosse vit entre 40 et 50 ans.

Elle se reproduit à partir de 5 ans environ, tous les 2-3 ans. La femelle met bas à une dizaine de baleineaux au cours de sa vie.

Côté dimensions, elle peut atteindre les 16m alors que le mâle est légèrement plus petit. La baleine à bosse peut peser jusqu’à 45 tonnes.

On la rencontre dans presque tous les océans et mers du monde ; il existe une quinzaine de populations à travers le globe.

On l’appelle « baleine à bosse » à cause de son aileron dorsal, relativement petit et de forme variable, qui présente une bosse. La nageoire caudale (= la queue) est le principal moyen de propulsion et sa position horizontale permet à l’animal de s’immerger après avoir fait surface pour respirer. Ses nageoires pectorales (= sur les 2 côtés) font près d’un tiers de sa taille. Elle les utilise pour communiquer en frappant la surface de l’eau ou pour effrayer et canaliser les poissons.

La baleine à bosse dispose d’un langage très riche et a des comportements complexes.


Que mange la baleine à bosse ?

Elle avale environ 500 kg de nourriture par jour : crustacés planctoniques, harengs, capelans, lançons. La baleine fonce sur les bancs, gueule ouverte, et avale tout ce qui entre sans trier. La forme de sa bouche est telle qu’elle filtre l’eau à travers les fanons (lames cornées qui pendent de la mâchoire supérieure et font office de tamis), et les aliments tels que harengs et plancton sont avalés.

Le plancton est composé d’éléments vivants microscopiques, d’origine animale et végétale, où se trouve le fameux « krill ». Ce dernier ressemble à une crevette de 7 à 8 cm de long et constitue la nourriture principale de la baleine à bosse. Il est abondant dans les eaux froides des zones polaires, c’est pour cela que les baleines se livrent à une véritable orgie pendant l’été, afin de se créer une réserve pour le reste de l’année. De plus, lors de leur migration vers les eaux tropicales, les baleines ne s’alimentent pas.

Clin d’œil : les chasseurs de l’époque appelaient le plancton « le pâturage de la mer » et les baleines « les grandes vaches marines ».


Pourquoi les baleines à bosse migrent-elles ?

Comme beaucoup d’animaux, le phénomène de migration est lié à des étapes différentes du cycle de la vie.

Lorsque les baleines se trouvent près des pôles, leur préoccupation est de s’alimenter. Elles sont visibles en été dans leurs hémisphères respectifs (juin à septembre dans le nord / décembre à mars-avril dans le sud) où le krill est en abondance et l’eau à une température acceptable.

Puis elles migrent en longeant les côtes du continent américain vers les eaux chaudes des tropiques. Elles ne se nourrissent pas pendant cette migration. Ensuite, elles passent quelques mois sous les tropiques pour la reproduction : accouplement et / ou mise bas. Enfin, elles retournent vers les pôles pour s’alimenter à nouveau et reprendre des forces suite à ce long voyage. Ce retour se fait en général plus au large des côtes.


Il est intéressant de noter que les populations ne se mélangent pas en général. Cependant, au Panama, des accouplements ont été constatés. Cela arrive lorsque les migrations se croisent : les premiers arrivants avec les derniers partants. Cet événement est très important pour les scientifiques et la survie des baleines du Pacifique, côté américain car il favorise, d’une part, la diversité génétique, et d’autre part, l’adaptation et donc la survie de ces deux populations. Le golfe de Chiriqui joue un rôle majeur à ce titre.


Que signifie le souffle de la baleine ?

Chaque espèce de baleine a son propre souffle et chaque souffle a une signification. Chez la baleine à bosse, un seul souffle est visible à la fois, il peut atteindre les 15 mètres !

La baleine remonte à la surface pour respirer et un « souffle » se crée alors. Cela ressemble à un jet d’eau blanchâtre, éjecté de la baleine par un ou deux évents (comme une narine) selon l’espèce.

Il est impossible que ce soit de l’eau car, d’une part, les évents sont reliés aux poumons, d’autre part la bouche et les poumons n’ont pas de liens, enfin il n’y a pas d’eau dans les poumons des baleines (rappelez-vous, elles ont un système respiratoire similaire au nôtre).

Une hypothèse suggère que « la détente, dans l’atmosphère, de l’air fortement comprimé dans le thorax des cétacés, entrainerait la condensation de la vapeur d’eau contenue dans le souffle ».

Des études révèlent « la présence, dans les poumons des cétacés, de très fines gouttes d’huile et de mucus qui pourraient expliquer la visibilité du souffle. Cette émulsion d’huile jouerait un rôle dans l’absorption de l'azote dans l’atmosphère », ce qui représente une seconde hypothèse.

Quant à la signification, pour le moment, elle n'a pas été décryptée.


Pourquoi les baleines sautent-elles ?

Grâce à différentes études, les scientifiques pensent avoir percé la signification des sauts.

Il s’agirait d’une sorte d’interactions sociales, soit à des fins de communication entre adultes, soit pour s’amuser pour les plus jeunes.

Il a été noté que les baleines sautent lorsque deux groupes se séparent ou fusionnent, et moins de 15 mn après avoir frappé l’eau avec leur queue ou leurs nageoires. De plus, les sauts sont plus fréquents en hiver qu’en été, ce qui renforce l’idée d’interactions sociales puisque la période de la vie des baleines est plus importante lors de la reproduction (accouplement et mise bas).

Il a également été remarqué que les sauts sont plus fréquents quand le vent est plus fort : le bruit du claquement sur l’eau serait-il plus facilement identifiable dans ces conditions par des congénères, que le simple chant sous-marin ?

Plusieurs hypothèses sur la signification des sauts :

  • signaler sa présence à ses congénères,

  • transmettre un message plus facilement audible que les vocalisations sous-marines,

  • défi ou démonstration de force à une autre baleine,

  • parade nuptiale pour défier un adversaire ou montrer sa puissance et sa force à une femelle,

  • une façon de s’amuser, et pour les plus jeunes, de développer leurs muscles.

Chez les baleines à bosse, les sauts les plus spectaculaires sont effectués par de jeunes baleines, parfois âgées seulement de quelques semaines. Ils sont en général vigoureux et en longues séries.


La baleine à bosse est-elle une espèce menacée ?

Autrefois, la chasse à la baleine était autorisée et la population de la baleine à bosse a drastiquement diminué malheureusement. Elle est protégée depuis 1966 mais le Japon, premier chasseur de baleines au monde, insiste dans sa pratique sous divers prétextes.

Une des tactiques pour chasser la baleine était de tuer le petit en premier. L’attachement maternel est si fort que la mère, même parfois le père, restait avec le baleineau et devenait malheureusement une proie facile.

De nos jours, la population a augmenté mais reste parmi les espèces en danger. Les changements climatiques, les pollutions sonores et chimiques, les enchevêtrements dans les filets de pêche et la raréfaction des proies sont autant de menaces pour l’espèce.


Autres informations

La queue correspond à l’empreinte de la baleine. Il est fréquent que les scientifiques étudiant ces cétacés demandent des photos de la queue des baleines avec le lieu et la date de la photo. Cela leur permet de suivre la migration de chaque baleine, grâce à leur empreinte !

Les baleines plongent jusqu’à 90m environ et peuvent atteindre les - 400m si elles sont effrayées. Leur plongée peut durer jusqu’à 1heure !


Les baleines à bosse au Panama

Les baleines à bosse sont visibles entre juillet et septembre/octobre, sur la côte Pacifique. Elles proviennent de l'hémisphère sud.

Celles du Pacifique nord sont présentes en moindre quantité entre décembre et avril, dans le golfe de Chiriqui.

Un post dédié à l’observation des baleines à bosse sera posté dans la catégorie « tourisme ».


0 vue0 commentaire